Date de sortie: 30 août 2016

Je n’ai jamais été un très grand fan du film d’animation Le livre de la jungle. J’aime bien la musique et l’animation, mais l’histoire et son intrigue très mince ne m’ont jamais vraiment touché. Probablement en raison d’un certain manque de profondeur du récit. Heureusement, dans cette version en ‘’live action’’, on a réussi à donner plus de rythme et d’action à l’histoire du jeune Mowgli.

Basé sur le livre du même titre de l’auteur Rudyard Kipling, paru en 1894, on nous y raconte l’histoire de Mowgli, jeune homme élevé par les loups, qui doit retourner vivre auprès des hommes pour échapper à la menace du tigre Shere Khan. Mowgli n’est pas très chaud à l’idée de quitter ses amis de la jungle et son retour parmi les siens ne se fera pas sans embûche. Au cours de son périple en compagnie de la panthère Bagheera, il fera la rencontre de plusieurs personnages extravagants dont le célèbre Baloo, le roi Louie ainsi que Kaa le serpent hypnotiseur.

Ce film est beaucoup plus près du livre de Kipling que ne pouvait l’être le classique d’animation. Pour faire un beau clin d’œil aux deux œuvres, le film débute de la même façon que le dessin animé et se termine avec une image inspirée du livre original. On y retrouve quelques chansons mais elles sont beaucoup plus courtes que dans le film d’animation et certaines paroles ont été changées. Le jeune garçon interprétant Mowgli, Nelle Sethi, est très bon et efficace dans son rôle (c’est son tout premier film). Les personnages de la faune sauvage sont très bien réussis en CGI à quelques exceptions près, c’est-à-dire dans certaines scènes d’action. Probablement en raison que le film ait été tourné en 3D.
J’ai écouté autant la version anglaise que la version française, chose plutôt inhabituelle (je regarde toujours la version originale).
En anglais, Idris Elba (Shere Khan), Christopher Walken (King Louie) et Bill Murray (Baloo) se démarquent particulièrement. Bill Murray est ptotalement ‘’ en feu’’ et on sent qu’il prend un réel plaisir à interpréter cet ours paresseux. Malheureusement, dans la version française, la prestation de Laurent Paquin est beaucoup moins inspirée. Probablement le manque d’expérience dans le doublage. Pourtant, Ariane Moffat, qui n’a pas plus d’expérience, se tire fort bien d’affaire dans le rôle de Kaa (Scarlett Johansson dans la version anglaise). Oui, vous avez bien lu, Kaa est un personnage féminin dans cette adaptation. Normand D’Amour est également très bon dans le rôle d’un King Louie gigantesque.

Somme toute, cette nouvelle adaptation est réussie et nous fait passer un très bon moment en nous présentant un heureux mélange de scènes classiques et de nouvelles qui feront peut-être leur place à leur tour dans la grande histoire des films Disney.

Pour acheter votre copie, cliquez sur l’image suivante: