Date de sortie: 31 janvier 2017

Paru en 1940, Pinocchio est le deuxième long-métrage d’animation des studios Disney. Trois ans auparavant, Blanche-Neige et les sept nains révolutionnait le monde du cinéma et connaissait un immense succès en salles. Au lieu d’y aller dans la même lignée et de produire par exemple Cendrillon ou La belle aux bois dormants, Disney décide d’innover et de présenter cette histoire mettant en scène la belle relation entre une marionnette et son créateur.

Geppetto crée de ses mains un marionnette qu’il nomme Pinocchio. Son souhait est qu’il devienne un vrai petit garçon. La fée Bleue réalise en partie son rêve, donnant vit à la marionnette. Pour qu’il devienne un vrai garçon, Pinocchio doit démonter qu’il peut être digne d’en devenir un. Jiminy Cricket sera sa conscience. En effet, ce petit insecte devra s’assurer que Pinocchio se comporte bien. Sa tâche sera plutôt compliquée…

Pour plusieurs personnes du domaine cinématographique, Pinocchio demeure à ce jour un des meilleurs films d’animation jamais réalisés, si ce n’est pas le meilleur. À l’époque de sa parution, on vantait ses incroyables prouesses techniques, sa volonté de briser des barrières et d’emmener encore plus loin l’art de l’animation.

Malheureusement pour Disney, même si le succès critique est phénoménal, son succès en salle n’est pas à la hauteur. Il faut dire que la seconde guerre mondiale ayant éclatée quelques mois avant la sortie du film, l’humeur générale n’est pas au divertissement et l’économie en souffre énormément.

La version présente sur ce coffret de la collection ‘’Signature’’ est tout simplement magnifique. Les images sont belles, éclatantes, les couleurs vives et l’animation fluide. Difficile à croire que ce film célèbre ses 77 ans cette année.

Les suppléments offerts sont très nombreux. Nous y retrouvons tous les suppléments  »classiques » disponibles sur les éditions précédentes et ne nouveaux suppléments exclusif à la collection signature dont un court-métrage mettant en vedette Oswald le lapin.

Dans  »Walt dans ses propres mots », Monsieur Disney lui-même nous raconte sa vision de Pinnochio à travers différents extraits d’entrevues. Un supplément nous fait également découvrir des illustrations de l’île aux plaisirs qui n’a finalement pas été intégrée au film. Finalement, une capsule est consacrée à la chanson When You Wish Upon A Star.

Une édition à absolument ajouter à votre collection.