Date de sortie: 7 mars 2017

Maui, un demi-dieu, vole à la déesse Te Fiti son cœur et du même coup, son pouvoir de créer la vie. Il le perd ensuite au fond de l’océan, ainsi que son hameçon magique qui lui donne des pouvoirs, suite à un affrontement avec le démon Te Ka qui convoite également le cœur. Sans son objet magique, Maui est isolé sur une île déserte alors que sans l’intervention de la déesse, la vie disparaît peu à peu dans toutes les îles du Pacifique du Sud.

Mille ans plus tard, l’océan choisit Moana, la fille unique d’un chef d’une petite île paradisiaque, pour aider Maui à réparer tout le mal qu’il a causé et récupérer le cœur afin que la vie jaillisse à nouveau sur les îles sauvant ainsi ses habitants d’une mort certaine n’ayant plus rien à manger.
Convaincre Maui de l’aider s’avère être une lourde tâche mais sa volonté d’être aimé et d’être perçu comme un héros aux yeux des humains aura le dessus sur sa peur d’affronter à nouveau le démon.

Te Ka n’est pas le seul danger qui guette nos deux héros mais l’océan les guidera et les aidera tout au long de leur aventure. Le plus grand défi de Moana sera de convaincre Maui que, malgré qu’elle soit une petite fille, son destin est de joindre leurs forces pour sauver le monde.

Moana est un film visuellement splendide. L’animation est à couper le souffle, les décors des îles du sud sont beaux et l’environnement enchanteur. On dit souvent que l’eau est extrêmement difficile à recréer en animation et ici, elle joue un rôle important dans l’histoire et l’animation est réaliste.

Comme pour beaucoup de films Disney, il y a beaucoup de chansons dans Moana. Un peu trop même et à part How Far I’ll Go, aucune autre n’est vraiment mémorable.

Les personnages du film sont attachants, le message véhiculé fait plein de sens, l’intrigue est différente avec sa mythologie polynésienne peu souvent développée dans des films, bref tous les éléments s’y retrouvent pour faire de Moana un grand film. Pourtant, je suis resté sur ma faim en visionnant ce nouveau classique d’animation Disney. Je n’ai pas eu le même plaisir à visionner Moana que celui que j’ai eu avec les parutions récentes de Disney tels que Zootopia ou Big Hero 6.

Si vous hésitez entre la version DVD et la version Blu-ray, sachez que la version Blu-Ray offre une multitude de suppléments très intéressants dont un court-métrage exclusif mettant en vedette Maui. On retrouve également des scènes supprimées, on découvre plusieurs des étapes de la création du film et surtout, on découvre les différents éléments culturels qui ont insipiré l’histoire. Pour ce qui est des suppléments, ce coffret Blu-Ray vous en donne pour votre argent et même plus.