Date de sortie: 13 septembre 2016

Captain America: Civil War est le 13e film de l’Univers cinématographique de Marvel et a été réalisé par les frères Russo, les mêmes qui avaient réalisé Captain America: Winter Soldier.

Les fans attendaient depuis longtemps cette adaptation d’une des séries de  »comic book » les plus appréciées. Les actions des super-héros ne se font pas sans dommages collatéraux. Oui, leurs gestes proviennent de l’intention de faire le bien mais peuvent aussi causer du mal. C’est pourquoi le gouvernement veut leur imposer la signature d’un traité qui permettrait à l’ONU de garder le contrôle des Avengers, de les assigner à certaines missions et surtout de répertorier tous les super-héros et de connaitre leurs identités. Certains membres du groupe, ayant à leur tête Iron Man, conviennent que cet accord est une nécessité. D’autres, menés par le Capitaine America, s’y opposent refusant de laisser le contrôle de leurs actions à des politiciens qui pourraient les utiliser pour servir leurs intérêts. Le groupe des Avengers implose et la confrontation est inévitable. Une guerre civile qui laissera des traces.

La différence majeure entre la version papier et la version cinématographique est le nombre de héros impliqués dans cette guerre civile. S’ils sont des centaines dans la version BD, ils sont un peu plus d’une douzaine dans le film. On y perd peut-être en scènes grandioses mais ce choix permet de prendre le temps de bien expliquer les motivations de chacun des personnages. Alors qu’un film comme Batman vs Superman traitant d’un sujet similaire échoue lamentablement à expliquer les raisons d’un conflit entre deux personnages, ici, on réussit très bien à nous faire comprendre pour quoi tel ou tel personnage a choisi son camp.

Le film pourrait facilement porter le nom des Avengers, car même si Captain America est le personnage central, tous les autres ont tout de même beaucoup de temps à l’écran. On profite de ce film pour introduire deux personnages qui auront leur importance dans la suite des choses. Tout d’abord, Spider-man interprété cette fois par Tom Holland qui est hyper efficace dans son rôle. Enfin, Peter Parker a l’air d’un ado et on retrouve le côté  »baveux » de l’homme araignée. Mais la vraie vedette du film est le nouveau venu, Black Panther. Mystérieux et captivant, on a déjà hâte au long-métrage qui lui sera consacré. Son introduction est parfaite. Ses origines sont bien expliquées, on connait et comprend sa motivation et chacune de ses présences est justifiée. De plus, il fait partie de la séquence d’action la plus impressionnante.

Comme pour à peu près tous les films de Marvel, on a droit à un beau mélange d’une intrigue solide, de scènes d’actions spectaculaires, d’effets spéciaux réussis et de séquences humoristiques bien placées. On attend la suite avec impatience.