Sortie: 6 juin

En mars dernier, j’avais eu l’occasion d’assister à l’avant-première du film La Belle et la Bête. Un bon film mais qui selon moi aurait pu nous amener ailleurs comparé au classique d’animation. Oui, on a approfondi sur le passé de la Bête, qui il était avant de devoir vivre avec les conséquences du sort qui lui a été jeté, on en apprend plus sur l’enfance de Belle et sur sa mère et le personnage de Lefou a un rôle différent que de servir uniquement de ‘’comic relief’’ et d’être le sac de sable de Gaston. Malgré ses grandes qualités et une distribution à couper le souffle, un certain manque d’audace et une volonté de rester trop collé sur le film d’animation m’avait laissé sur ma faim. Pour lire ma critique complète : http://www.wdworld.com/la-belle-et-la-bete/

Avec la sortie Blu-ray, j’ai pu enfin regarder la version anglaise et apprécier les talents vocaux des différents acteurs. Dans la version française, j’avais été impressionné par la performance d’Emma Watson, je l’ai été encore plus dans la version originale. Pour quelqu’un qui n’a pas vraiment d’expérience dans les comédies musicales, elle fait preuve d’une grande assurance et une voix très agréable.

Du côté négatif, au petit écran, certaines séquences d’animation avec la Bête passent encore moins bien qu’au cinéma. Avec tout ce qui est maintenant possible de faire comme effets spéciaux, c’est assez surprenant qu’un studio comme Disney n’ait pas réussi à faire en sorte qu’un personnage de l’importance de la Bête soit parfaitement transposé à l’écran. Surtout que tous les autres personnages animés (Lumière et autres) sont de toute beauté.

Pour ce qui est des suppléments, il y en a de très intéressants à commencer par la première lecture du scénario en groupe avec les acteurs. Pas une simple lecture autour d’une table comme on nous présente parfois, mais une lecture dynamique avec numéros musicaux. Tous les participants semblent avoir vécu un moment spécial et mémorable. Un autre segment nous présente de quelle façon on a transposé à l’écran des scènes classiques d’animation en scènes réelles. On y trouve également un bel hommage aux femmes qui ont travaillé sur le film, des scènes supprimées, une entrevue avec Céline Dion sur sa participation à la chanson du générique et un très bon supplément sur le tournage des scènes musicales. On se rend compte à quel point il y a du travail, parfois des mois de préparation pour une scène de quelques minutes.

Somme toute, une édition Blu-ray très réussie qui sera trouver une place dans la vidéothèque d’un grand nombre de fans Disney.